Chassé-croisé entre Sophie Calle et Serena Carone

Avec Beau doublé, Monsieur le marquis ! Sophie Calle et son invitée Serena Carone font dialoguer leurs oeuvres entre elles et/ou avec le Musée de la chasse et de la nature. A voir jusqu’au 11 février 2018.

Mise en perspective

D’abord, on découvre ou redécouvre le Musée de la Chasse et de la Nature. Comme son nom l’indique, sa collection présente les animaux qui servent typiquement de gibier ou qui le pourchassent… Il y a, entre autres, quelques salles consacrées chacune à un animal en particulier (cabinet du cerf, du sanglier). Puis, en même temps, on regarde de l’art contemporain dans un cadre singulier. L’atmosphère est un peu étrange, entre surannée et poétique, ou bien quelque peu dérangeante si vous êtes sensible à la cause animale. C’est tout l’intérêt de ce genre d’expo « gagnant-gagnant » -comme Jeff Koons à Versailles ou Jan Fabre au Louvre (on retrouve quelques oeuvres de ce dernier ici d’ailleurs!). Du contexte inhabituel, de la confrontation des époques naissent des correspondances, de nouvelles mises en valeur. On constate avec amusement que Sophie Calle a choisi de placer La Rivale dans la salle d’armes…

La Mariée, Sophie Calle x Musée de la chasse et de la nature
Le lit, Sophie Calle x Musée de la chasse et de la nature

Mise en abyme

Le Musée de la chasse, a priori lieu incongru pour visiter de l’art contemporain, se révèle être le « châssis » idéal pour quelques unes des 38 histoires vraies de Sophie Calle et pour les autres oeuvres sélectionnées. Sophie Calle n’est-elle pas la reine du jeu de piste? Maintes fois dans son oeuvre, elle se fait elle-même prendre en filature ou bien entreprend des investigations en tous genres, comme dans Suite vénitienne . Dans cette expo, elle pousse le concept plus loin en sollicitant la complicité du visiteur. Le programme de l’exposition indique l’emplacement de certaines des oeuvres de Sophie Calle et de Serena Carone mais pas toutes. Il faut alors débusquer les oeuvres de SC dans la collection permanente du musée et parmi les oeuvres d’autres artistes contemporains exposés. C’est le jeu du chat et de la souris… ou de la chauve-souris!

Mise à nu

Les oeuvres de Sophie Calle reposent sur le récit, souvent accompagné de photos, d’installations ; ou consistent en une performance, décrite, racontée ultérieurement. Elles nous racontent des histoires mêlant fiction et réel, avec une pointe de fantaisie et d’humour. On retrouve les thèmes qui ont toujours inspiré l’artiste: l’absence, la séparation, la mort, le deuil, le manque, parfois entremêlés, toujours liés à l’intime.

Sophie Calle, C ki
Détail de C ki

Echange de regards: les yeux du bélier de Sophie Calle sont absents. Son regard nous échappe. Qu’importe! Les yeux de l’oeuvre située en face, par Serena Carone répondent présent!

Double mise

Deux artistes : S.C. et S.C. Une expo dans l’expo.

Double jeu et chasse dans la chasse….

On est doublement ravi!

Pourquoi ? – Sophie Calle et Serena Carone

Sophie Calle et Serena Carone ont investi le musée de la Chasse et de la Nature ❤️

Posted by Konbini on Freitag, 24. November 2017

 

Valencia Ehrhart

2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *