« Regarde ailleurs » et ouvre les yeux

Nous avons tous entendu parler de la Jungle de Calais et des migrants mais qu’en savons-nous vraiment? Le film documentaire que nous vous présentons aujourd’hui vous apporte des réponses sans filtre.

Regarde ailleurs -c’est son titre- aurait sans aucun doute pu faire l’objet d’une séance LA26C aiment! et être soutenu par notre association. Mais faute de visa d’exploitation (pour entre autres des raisons financières), il ne sera pas possible de projeter ce film sur grand écran et de l’exploiter commercialement.

Néanmoins, Regarde ailleurs  est en libre accès sur Viméo. Aussi nous vous recommandons vivement son visionnage. D’autant plus qu’il s’agit d’un documentaire réalisé par un enfant du pays, Arthur Levivier qui a grandi à Ponthierry.

Si vous êtes sensibles à la cause des réfugiés de Calais je ne peux que vous encourager à voir le film (en libre accès) que mon fils Arthur a réalisé sur ce sujet. Arthur s’est totalement investi auprès de ces filles et garçons. Il a essayé de redonner un visage, une parole à ces jeunes tout en nous ouvrant les yeux sur une situation inacceptable. Ces jeunes dont nous ignorions tout nous deviennent proches.
Charlotte Levivier

Synopsis du film :

À Calais, depuis plus de 20 ans, des exilés arrivent pour se rendre en Angleterre où les conditions de vie leur semblent plus favorables. Aucune véritable mesure n’ayant jamais été prise pour répondre à leurs attentes, ils se retrouvent encore nombreux bloqués à la frontière. Depuis le démantèlement de la jungle de Calais en octobre 2016 jusqu’à aujourd’hui, ce film nous montre la stratégie mise en place pour rendre le problème invisible et dissuader les migrants de rester. En vivant là où la plupart des journalistes ne sont pas allés, le réalisateur a filmé une vision de l’intérieur, et a constaté que ceux qui subissent, conservent force et autodérision grâce à leur détermination.

C’est un très bon documentaire à caractère social.
Arthur LEVIVIER filme les derniers vingt quatre mois des migrants à Calais, avec une très longue séquence de la destruction du camp « La jungle », (C’est un terme que je n’aimais pas, le film m’a appris  que « Jungle » était en fait le mot « Bois » en Pachtou !)
Dans les journaux télévisés le sujet est souvent traité en quelques minutes. REGARDE AILLEURS c’est jour par jour nuit par nuit que nous suivons ces migrants. Arthur LEVIVIER dialogue beaucoup avec eux.
Ils disent vouloir rentrer chez eux, certains veulent rejoindre leurs familles en Angleterre, d’autres fuir la dictature et la guerre.
Tous les aspects sont traités, les pouvoirs publiques nationaux, départementaux, les forces de police et les pompiers, le bénévolat, les médias.
C’est aussi la brutalité, l’épuisement, les mensonges, les atteintes aux droits humains envers ces femmes et ces hommes mais qui ont gardé leur dignité et leur courage.
La rigueur de ce documentaire m’a fait penser par certains aspects à « SUPER TRASH » que nous avions projeté au Forum de l’an passé.
Daniel Martel

Si ce documentaire vous a plu, l’interview du réalisateur Arthur Levivier permet d’en apprendre davantage sur le film.
Enfin, vous pouvez soutenir Regarde ailleurs en contribuant à sa diffusion par le bouche à oreille, en partageant cet article par exemple, en parlant du film autour de vous ou bien en apportant un soutien financier (participation libre).
Arthur a travaillé pendant plus d’un an sur la création de ce film et l’a financé par ses propres moyens (avec ses économies et en travaillant comme jardinier).
Il rêve aujourd’hui d’en élargir la diffusion en allant au devant du public et pour cela il a besoin de notre aide. Ce projet vous est expliqué en détail et une cagnotte lui est dédiée => en savoir plus
Si vous désirez aider Arthur à poursuivre son projet n’hésitez pas à partager très largement le film et son projet.
Et souvenez-vous que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Arthur et moi vous remercions par avance.
Charlotte Levivier
 Propos recueillis par Daniel Martel, texte de Valencia Ehrhart

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *