Et le papier peint fût …

 

La nuit, c’est magique ! Les lumières éclairent les dessins, le dégradé des couleurs, les teintes chaudes des papiers peints se mélangent et la façade de l’ancienne usine Leroy revit. Tel un spectre, on se prend à rêver des fantômes du passé, du temps où la vielle dame avait ses heures de gloire.
© Les Amis des 26 Couleurs

Mais ce mur a une histoire et pour vous la raconter, nous sommes allés à la rencontre de son créateur, François Xavier Richard. Peintre, plasticien, il crée en 1999 l’atelier d’Offard.

Installé à Tours, cet atelier d’art fabrique le papier peint à la planche, une technique datant du XVIII ème siècle, un savoir faire ancestral perpétué ici dans le respect de la tradition. Aujourd’hui seuls 4 ateliers au monde réalisent ce type de travail !

Un peu d’histoire…

Le papier peint apparaît dans les demeures bourgeoises au XVIII ème siècle à la place des soieries murales plus onéreuses. Cette technique minutieuse pouvait demander plusieurs mois de travail lorsqu’il s’agissait de réaliser un grand panneau. Le motif est gravé sur des planches de bois, en fonction des couleurs que l’on souhaite apposer.  L’impression de la couleur se fait par pression de la planche gravée en relief sur le papier et l’opération est ainsi répétée planche après planche, couleur par couleur.

L’atelier d’Offard contribue au renouveau d’un artisanat d’art oublié. Ils utilisent les matériaux des ancêtres, maîtres en la matière, comme les pigments naturels, la colle de peau. La peinture à la détrempe, réalisée à partir de pigments naturels liés avec de l’eau et  de la colle de peau de lapin est appliquée en couche fine rendant la couleur infiniment vivante.

Et le papier fut ainsi peint !

Le mur de papier peint des 26 couleurs …

Des motifs multiples à la texture variée, là du velours, là un carré gaufré, ici des poissons semblent s’envoler, là des fleurs sages, parfois un dessin géométrique, ces carrés aux mille facettes nous enchantent à chaque visite. C’est un voyage ce mur, voyage au pays des mille et une nuits, voyage dans nos rêves !  La nuit, l’espace des 26 couleurs se pare de son plus beau costume !thumb_IMG_1281_1024thumb_IMG_1280_1024

Réalisé à partir de dominos de papier, peint à la planche:  ce carré de 50cm X 50 cm est né à la fin du XVII ème siècle. A l’origine, ces carrés de papier décorés de motifs délicats, étaient destinés aux couvertures des livres ou à l’intérieur des malles de voyage avant d’agrémenter les murs des demeures bourgeoises. Travail d’orfèvre à vrai dire réalisé par ceux qu’on appelait des dominotiers! Je vous laisse le plaisir de regarder….

thumb_IMG_1286_1024

L’atelier d’Offard a réalisé pas moins de 1000 dominos, à partir de 14 modèles dénichés au Musée des arts décoratifs dans un catalogue de la manufacture Leroy datant de 1926. Une fois les motifs sélectionnés, 26 planches ont été gravées avec une technique par ordinateur gardée « secrète » car c’est la marque de fabrique, la spécificité de l’atelier d’Offard. Marier les couleurs, les décliner dans différentes gammes chromatiques puis imprimer les 14 motifs en  autant de dominos,  tous uniques, les assembler dans ce dégradé de couleurs qui à chaque fois me laisse rêveur, telle a été la démarche de cette équipe de 3 artistes, François Xavier Richard, Rebecca Fezard et Jérôme Déruti.

Et si vous ne vous lassez pas de regarder ces papiers peints, sachez que vous pouvez aller voir d’autres de leurs réalisations, par exemple à Fontainebleau, la reconstitution du cabinet de travail de Napoléon III, la maison de Colette à Saint Sauveur en Pusaye où celle de Victor Hugo à Paris.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *